Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 07:16
Mobilisation pour la reconquête des services publics,
usagers-salariés-élus, ne laissons pas faire!
 

Le vendredi 21 octobre pour le service public ferroviaire
 
Rassemblement de 7 Heures à 9 Heures devant la gare de Saint-Pierre-des-Corps
 
 
La décision de supprimer les 4 guichets de la gare SNCF de Saint-Pierre-des-Corps est un nouveau mauvais coup contre les  services publics. Après les retards de trains et des lignes menacées,  les tarifs inaccessibles pour beaucoup (ce qui conduit maintenant à la baisse de la fréquentation des trains), une SNCF qui concurrence ses propres lignes avec le Ouibus (déficitaire de 110 millions d'euros!), maintenant les guichets, et demain les contrôleurs...
 
Pour un vrai service public au service de tous, le maintien des services de proximité et notamment ceux assurant les liens humains de tous les jours,
mobilisons-nous vendredi 21 octobre de 7 Heures à 9 Heures.
 
Nous appelons à une grande mobilisation des usagers, des personnels, des élus, des organisations attachées aux services publics qui doivent être des biens communs.
 
Merci de relayer sur vos listes de diffusion et amis. Un point de presse et des prises de paroles sont prévues, chacun pourra s'exprimer..

 

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports droits et libertés
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 09:16

CGT Cheminots – Convergence 37 services publics

CONFERENCE CLIMAT PARIS (COP 21) DU 30 NOVEMBRE AU 11 DECEMBRE 2015.

L’AUTRE MANIERE D’EN PARLER

UNE AUTRE FAÇON D’AGIR !

Madame, Monsieur, bonjour.

Un train dans la vitrine, des bus et des camions dans l’arrière-boutique !

La présence du train du Climat « en gare de Tours », aujourd’hui, en amont de la 21ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques «Paris Climat 2015 » n’est qu’affichage et enfumage.

La SNCF 1er Transporteur Routier avec Géodis…

Où sont les engagements des accords de Grenelle sur l’environnement et l’ambition de porter la part modale du FRET ferroviaire public à 25% d’ici 2022 ? L’ouverture à la concurrence en 2006, porté par le gouvernement et la SNCF ont largement contribué à faire chuter la part modale du transport ferroviaire de 15% à 8%.

Pour la région Centre, cela s’est traduit par la fermeture de 60 gares ouvertes au trafic Fret, des suppressions d’emplois, l’abandon du triage de St Pierre des Corps, l’arrêt de dessertes (Michelin à Joué les Tours, CERATERA à Tournon St Martin,…). Ce sont donc des milliers de camions supplémentaires qui sillonnent nos routes et autoroutes !

Après l’autorisation pour les poids lourds de passer de 38 à 44 tonnes, après l’abandon de l’écotaxe, après l’augmentation du seuil du versement transport privant ce secteur de ressources considérables, ce sont près de 10.000 km de lignes capillaires qui sont menacées, soit 1/3 du trafic fret ferroviaire suite à la réforme, non financée, du système ferroviaire d’Aout 2014.

Des lobbies routiers et pétroliers qui font la pluie et le mauvais temps de nos civilisations !

Guillaume Pepy a déjà déployé, avec la complicité des gouvernements successifs (ou sous leur impulsion) les moyens pour dissuader les citoyens de prendre le train : voies non entretenues, matériels désuets, tarifs prohibitifs, déshumanisation des gares…

Aidé par la loi Macron, il va plus loin avec « OUICAR » (covoiturage) et « OUIBUS » (cars longues distances).

6 0 Millions d’euros dans la recapitalisation d’ID Bus (ancêtre de OUIBUS) et le gouvernement laisse faire sans rien dire… Pourtant, il s’est offusqué, avec le secours de la Cour des Comptes, du déficit sur les lignes Trains d’Equilibre du Territoire (« Corail », « Téoz ») et en prend prétexte pour vouloir en supprimer (rapport Duron).

Des fermetures de lignes et des trains remplacés par des cars en Région Centre Val de Loire.

Sur notre territoire, trois relations à caractère national sont concernées : Tours/Le Mans/Caen, Bourges/Montluçon et les trains de nuit irriguant le sud. D’autres dessertes subiraient des modifications et certaines gares ne seraient plus desservies.

Ce sont également des dessertes TER, financées par le Conseil Régional Centre Val de Loire qui sont menacées avec l’arrivée de la concurrence routière dès le 1er décembre : Orléans/ Tours, Tours/Poitiers et dès le 4 janvier sur la relation Orléans/Bourges.

Il est donc nécessaire qu’un vrai débat national associant tous les citoyens, les usagers et leurs associations, les élus, les Organisations Syndicales se tienne sur l’enjeu ferroviaire … vital pour notre économie, notre environnement, la cohésion sociale, le droit au transport pour tous avec une tarification sociale, nos existences !

Tours, le 15 Octobre 2015

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 18:52
 
A l'occasion de la venue  de Guillaume Pepy, président de la SNCF, à Tours le 17 décembre, la Convergence 37 de défense et développement des services publics a participé à un rassemblement avec les cheminots CGT et Sudrail (communiqué ci-dessous)
 Guillaume Pepy a bien voulu nous recevoir ensuite. Nous lui avons fait part de notre souhait de voir préserver un service public SNCF au service de tous dans les territoires.
Nous l'avons interrogé sur plusieurs points:
 
- la tarification:
Les prix du billet de train ont augmenté de 16% en 6 ans; un aller-retour Tours Paris en TGV coûte 126 euros au tarif plein, ce qui est dissuasif pour nombre d'usagers.
Guillaume Pepy nous a répondu  que l'augmentation décidée pour 2015 résulte de l'augmentation de la TVA sur les transports (qui est passé de 5,5% à 10%). Il indique que 80% des personnes qui prennent le train la matin et le soir sont indemnisées par leur entreprise et/ou la région.
Commentaires :
Il demeure les 20% restant et tous ceux qui renoncent à prendre le train pour des raisons de coût. Cela représente également un manque à gagner pour la SNCF pour peu que les tarifs soient mieux adaptés aux possibilité des différents publics.
 
- la desserte de St-Pierre-des-Corps -Tours avec l'ouverture de la ligne LGV en 2017
Guillaume Pepy nous a déclaré que le niveau de desserte actuelle serait  maintenu, les difficultés se situant au sud de Tours( Châtellerault- Poitiers,...).
Un travail demeure sur les liaisons TER-TET-TGV, on en saura plus vers mars-avril (affaire à suivre).
Nous l'avons interrogé sur les questions tarifaires liées à la ligne LGV Tours-Bordeaux en liaison avec le coût du PPP. Guillaume Pepy ne nous rassure pas en disant indispensable de faire un audit sur le PPP.
 
-la liaison rapide Tours Saint-Pierre-des-Corps:
Guillaume Pepy fait part de son accord pour engager une réflexion en ce sens. Une discussion doit s'engager avec le maire de Tours et les élus de l'agglomération.
 
Nous n'avons pas pu aborder la question du fret qui est une question importante pour l'agglomération vu les nuisances occasionnées par un trafic poids lourds en augmentation sur l'A10.
 
La convergence 37 poursuivra la réflexion sur les questions liées au transport ferroviaire d'autant que nous avons  convenu de maintenir un lien avec la direction de la SNCF. Les personnes intéressées à y participer sont les bienvenues. 
 
 
 
 
Ci après l'expression commune Convergence,  cheminots CGT  et Sudrail
 

Ensemble : usagers, cheminots pour un service public  SNCF  efficace et  accessible à tous

 

Les transports, le transport ferroviaire en particulier, sont au cœur de notre quotidien.

La SNCF appartient à la nation. Elle doit être au service de tous et au service du développement des territoires.

 

Mais, ce que les usagers et les salariés constatent depuis des années, c'est l'assujettissement du service public à la logique de rentabilité financière.

 

Ce que vivent  les usagers, c'est l'augmentation des tarifs de 16% en 6 ans, les dissuadant de plus en plus de choisir le train comme mode de transport. C'est aussi la perte de qualité de service qu'illustrent notamment les retards réguliers.

 

Dans le domaine du transport des marchandises par fer, l’ouverture à la concurrence dictée par la commission européenne et mise en œuvre par l'Union Européenne a conduit à ce que ce mode de transport alternatif à la route ne représente plus que 9% du total (20,5% en 2000). Le résultat est la multiplication du trafic poids lourds, par exemple sur l'autoroute A10 avec les nuisances qu'il induit.

 

Cette orientation s'accélère aujourd'hui avec la mise en  application de la loi ferroviaire votée le 4 août 2014  qui vise à mettre la SNCF en concurrence et à faire payer la note de ce choix dogmatique aux usagers et aux cheminots.

 

L'avenir des trains d'Equilibre du territoire (corail, trains de nuit,...) est en question. L'Etat veut se désengager de certaines lignes jugées non rentables en les transférant sur les régions dont les budgets sont déjà contraints. En application de la logique financière, la Cour des comptes demande aux régions de fermer des lignes TER...

 

Il y a derrière toute cela la préparation de la privatisation du transport ferroviaire régional alors que le service public de proximité que sont les TER a largement prouvé son efficacité.

 

Des annonces ont été faites pour augmenter encore le billet de train, notamment du TGV. Trop cher le train? Mais prenez le bus ! C'est ce que préconisent et réalisent déjà (Presqu'île Guérandaise) la SNCF et gouvernement, via même des filiales autocaristes de la SNCF! Autant revenir aux diligences !

 

C'est un comble alors que la France doit accueillir la conférence sur les changements climatiques dont l'un des principaux responsables est le transport routier !!!

 

Pour les cheminots, ces orientations signifient suppressions d'emplois, mise en cause du statut et dégradation des conditions de travail et cela alors même que des besoins de recrutement existent et permettraient d'offrir un service public de qualité et des emplois stables à ceux qui n'en n'ont pas.

 

 

Les Cheminots CGT  de la région de Tours, SUDRAIL et la Convergence 37 de Défense et développement des Services Publics appellent à agir pour :

 

-      la défense du Service Public ferroviaire et lui donner les moyens d'assurer ses missions  pour l'égalité d'accès et de traitement des citoyens, le droit au transport, l'aménagement harmonieux du territoire.

 

-      le maintien des gares, des boutiques SNCF, notamment à Chambray-les-Tours, avec une présence de personnel SNCF pour l'accueil, l'information et la sécurité des usagers.

 

-      le maintien des liaisons directes TGV desservant Tours, en cohérence avec les schémas d'aménagement du territoire emploi/habitat qui ont construit l'agglomération tourangelle. L'objectif de mettre Bordeaux à 2H05 de Paris, avec l'ouverture de la ligne LGV SEA en 2017,  ne doit pas mettre en cause les arrêts sur notre agglomération.

 

-      des tarifs permettant un accès au train à tous les citoyens, notamment les familles, les chômeurs et les plus modestes.

 

-      des investissements dans le ferroviaire pour assurer l'entretien du réseau,  la continuité et le respect des horaires, développer le transport de marchandises par fret et contribuer aux objectifs des Plans Climat territoriaux SNCF. La remise en route d'une navette ferroviaire entre Tours et Saint-Pierre-des-Corps doit aussi être dans les priorités.

 
 
Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 09:20
4 juin 2014

 

 

Le 3 juin dernier, une journée nationale sur le transport ferroviaire régional
a été organisée le 3 juin à Tours. La Convergence de défense et
développement des services publics étaient présente. L'essentiel de la
journée a été consacré à la présentation, par le rapporteur, du projet de
loi de réforme ferroviaire qui vient en débat au Parlement. Il s'agit de 
transposer les directives imposées par l'Europe (avec l'aval du parlement
européen et des gouvernements!) pour ouvrir à la concurrence les
transports ferroviaires. Le projet de loi, en l'état, prépare l'éclatement du
système ferroviaire pour ouvrir à la concurrence, et à terme transformer
la SNCF en société anonyme (comme la poste en 2009).
Ce ne sont pas les usagers qui peuvent y gagner, dont nombre d'entre eux
n'ont pas les moyens de se payer le train (c'est combien le TGV
pour aller à Paris?) ni les personnels de la SNCF dont la suppression
de plusieurs milliers d'emploi est programmée.
La Convergence est intervenue . Vous trouverez ci-joint l'intervention
de notre représentant Guy Harel.
Une élue de la région Bourgogne a répondu en disant que la convention
avec la SNCF vient en expiration en 2016 et quelle essayera de reconduire
le contrat avec celle -ci...Pour le reste, les questions restent ouvertes.
Plusieurs présidents de région veulent ouvrir les TER à la concurrence ou
créer leur propre réseau régional comme le président de la région Pays
de Loire.
Un processus de mobilisation est engagée chez les cheminots mais cela
concerne l'ensemble des usagers et de la population pour avoir un
système ferroviaire accessible à tous sur tout le territoire.
 
 

 

Quel devenir pour le réseau ferroviaire dans les régions?

 

La Convergence de défense et développement des services publics avait déjà alerté

l’an passé sur le mouvement de privatisation de la SNCF . Le risque est grand de voir

demain cette SOCIETE NATIONALE se transformer en SOCIETE(S) REGIONALE(S)

CONCURRENTE(S) .

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 16:27

Le 3 juin dernier, une journée nationale sur le transport ferroviaire régional
a été organisée le 3 juin à Tours. La Convergence de défense et
développement des services publics étaient présente. L'essentiel de la
journée a été consacré à la présentation, par le rapporteur, du projet
de loi de réforme ferroviaire qui vient en débat au Parlement. Il s'agit de
transposer les directives imposées par l'Europe (avec l'aval du parlement
européen et des gouvernements!) pour ouvrir à la concurrence les
transports ferroviaires. Le projet de loi, en l'état, prépare l'éclatement du
système ferroviaire pour ouvrir à la concurrence, et à terme transformer
la SNCF en société anonyme (comme la poste en 2009).
Ce ne sont pas les usagers qui peuvent y gagner, dont nombre d'entre eux
n'ont pas les moyens de se payer le train (c'est combien le TGV
pour aller à Paris?) ni les personnels de la SNCF dont la suppression
de plusieurs milliers d'emploi est programmée.
La Convergence est intervenue . Vous trouverez ci-joint l'intervention
de notre représentant Guy Harel.
Une élue de la région Bourgogne a répondu en disant que la convention
avec la SNCF vient en expiration en 2016 et quelle essayera de reconduire
le contrat avec celle -ci...Pour le reste, les questions restent ouvertes.
Plusieurs présidents de région veulent ouvrir les TER à la concurrence ou
créer leur propre réseau régional comme le président de la région Pays
de Loire.
Un processus de mobilisation est engagée chez les cheminots mais cela
concerne l'ensemble des usagers et de la population pour avoir un
système ferroviaire accessible à tous sur tout le territoire.

Quel devenir pour le réseau ferroviaire dans

les régions?

La Convergence de défense et développement des services publics avait déjà alerté

l’an passé sur le mouvement de privatisation de la SNCF . Le risque est grand de voir

demain cette SOCIETE NATIONALE se transformer en SOCIETE(S) REGIONALE(S)

CONCURRENTE(S) .

Nous interpelons aujourd’hui les élus régionaux:

Entendent-ils défendre le service public ou promouvoir la privatisation dans

les régions?

Nous interpellons la direction SNCF qui veut mettre en place deux responsables

REGIONAUX :

--1 pour les infrastructures RFF (réseau ferré de France) .

--1 pour SNCF .

S’agit-il là aussi de s’inscrire dans la privatisation avec un responsable de RFF

chargé d’organiser la concurrence dans chaque région ?

Nous pensons indispensable une réorientation de la SNCF sur les missions de

service public. Les propos du président de RFF déclarant que les 50 millions

d'euros nécessaires pour l’aménagement des quais étaient une bagatelle sèment

le doute, alors que notre pays souffre de la crise et que beaucoup de nos concitoyens

n’ont pas les moyens de se payer le train.

Nous nous demandons si les nouvelles normes pour les rames TER ne s’inscrivent

pas dans une volonté de participer à la concurrence mondialisée dont nous risquons

de payer le prix fort avec la désindustrialisation, dont ALSTHOM est un exemple!

Le 4 juin 2014

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 09:01

Convergence 37 de Défense et Développement des Services publics

Vous trouverez ci-après la contribution de la Convergence 37 de Défense et Développement des Services Publics à l'enquête publique sur le plan de déplacements urbains de l'agglomération tourangelle.

Cette contribution synthétise les avis qui nous sont parvenus autant qu'il a été possible de le faire. Il apparaît la nécessité de poursuivre le débat avec certaines questions qui reviennent fortement, ainsi les solidarités territoriales notamment entre l'agglomération et le reste du département, la tarification du transport, l'intermodalité, la pollution atmosphérique,...

Toutes ces questions seront au menu de la journée de débats et d'échanges que nous organisons sur le thème "Quels services publics pour répondre aux besoins des territoires, des populations, de l'intérêt général ?" avec un atelier transports où chacun pourra faire part de son point de vue, de ses propositions, comme des éventuelles initiatives à décider et à construire.

Cette journée aura lieu le samedi 30 novembre 2013 de 10 h 30 à 18 h 00 Espace Jacques Villeret, mairie des Fontaines à Tours.

Bien cordialement,

Pour la Convergence,

Patrick Hallinger

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Les Plans de Déplacements Urbains mis en oeuvre dans un certain nombre d'agglomérations démontrent qu'un transfert important de déplacements vers les transports collectifs s'effectue durablement à condition que ceux-ci soient complémentaires et accessibles au plus grand nombre : gratuité pour les étudiants et chômeurs, tarification adaptée pour les retraités.

Après examen, de notre point de vue, le PDU de l'agglomération tourangelle comporte des objectifs trop limités et manque d'ambition !

L'arrivée du TRAM constitue une avancée : elle désenclave certains secteurs. Celle-ci doit être poursuivie par une 2ème ligne qui desserve des sites stratégiques : Gare de Saint Pierre des Corps, Hôpital Trousseau, Cité Universitaire de Grammont.

Le TRAM doit développer des solidarités de territoires, des habitants, avec une intermodalité qui permet de passer facilement d'un mode de transport à un autre. La vétusté de la ligne Tours-Loches qui dessert une population de 50 000 habitants, appelle une rénovation dans les meilleurs délais, à la fois pour le transport des usagers et des produits dérivés de l'agriculture.

Le développement de l'agglomération, de son activité économique, du nombre de salariés, des déplacements (500 000 quotidiennement) démultiplient les nuisances de toute sorte : pollution sonore, atmosphérique, avec les impacts sur la santé et l'environnement. Le trafic automobile constitue 1/4 des émissions de CO². Il est le principal responsable des pics de pollution et du réchauffement de la planète. De ce point de vue, l'autoroute A 10 engendre à la fois une pollution sonore et atmosphérique qui n'est pas sans conséquences pour la population !

L'émission de CO² contribue, d'une manière importante, au réchauffement de la planète. Les véhicules diesel (70 % du parc) émettent de fines particules qui s'infiltrent dans les poumons et multiplient les problèmes de santé. L'objectif de réduire de 55 % à 47 % la part de l'automobile (2008-2023) ne nous semble pas être à la hauteur des enjeux et doit être révisé dans le cadre d'une large concertation.

Dans le rapport de synthèse, il est mentionné que la liaison entre les gares de Tours et de Saint Pierre des Corps reste une question à approfondir...

Pour la Convergence 37, le désenclavement de l'habitat social et le nombre de voyageurs qui transitent par la gare de Saint Pierre des Corps appellent la création d'une 2ème ligne de tramway avec des parkings-relais.

Au-delà d'une simple participation à l'enquête publique qui prévoit de formuler des observations, Convergence 37 Services Publics estime qu'une large concertation Elus, usagers, associations, responsables des différents modes de transports est indispensable pour améliorer ce projet initial en se fixant des objectifs et un échéancier.

Dans cet esprit, Convergence 37 se propose de mettre en débat ses propositions qui répondent mieux aux besoins des habitants et des territoires.

Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire Enquêteur, l'expression de nos salutations distinguées.

Pour la Convergence 37 Services Publics,

Charles PETITCOLAS

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 19:07

Vive le tram et les transports collectifs!

Après plusieurs décennies d'études, mais aussi de tergiversations , le tram arrive enfin à Tours avec une première ligne.

La Convergence 37 de défense et développement des Services publics se félicite de la réalisation des travaux et demande qu'il soit véritablement au service de tous et du bien commun.

La première question est celle de l'accès à tous au-delà de deux jours de gratuité. Cela suppose l'ouverture d'un débat sur la tarification, voire la gratuité, permettant à tous et particulièrement aux jeunes, aux étudiants, aux demandeurs d'emplois, mais aussi aux retraités de pouvoir pleinement en profiter.

Le tram doit permettre véritablement d'offrir une alternative à la voiture et de favoriser d'autres modes de déplacement. Cela suppose l'engagement sans tarder des travaux pour l'extension du réseau avec la desserte de sites stratégiques de l'agglomération comme la gare de Saint-Pierre-des-Corps, l'hôpital Trousseau ou la cité universitaire de Grandmont.

Le tram doit servir à développer les solidarités des territoires , avec un droit d'accès dans tout le département à des transports collectifs réguliers et une harmonisation des tarifications.

Comment est-il concevable qu'une personne en recherche d'emplois ne paie pas le même tarif d'abonnement selon qu'elle habite dans l'agglomération ou à l'extérieur de celle-ci?

Nous appelons les citoyens à œuvrer pour des transports qui soient le bien commun de tous les habitants du département dans le cadre d'un véritable service public.

le 27 août 2013

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:30


Les salariés en lutte dans l'entreprise Fil Bleu
Pour un service public unique de transport.


Déclaration de Josette Blanchet candidate sur la 1ère circonscription


Pour répondre à l'organisation du transport urbain pour le compte de l’agglomération (SITCAT), l'entreprise Kéolis, au lieu d'embaucher, veut recourir à la sous-traitance permanente.
Ces personnels d'autocaristes privés, malgré leurs compétences reconnues, auraient des conditions de travail de plus en plus difficiles, des salaires très bas, des contrats précaires.
Sur un même réseau c’est la mise en concurrence des salariés entre eux.
Nous ne pouvons que comprendre les salariés qui refusent cette situation. Ils ont raison !
Avec un SMIC de référence à 1700 euros et des lois qui protègent lessalariés on éviterait ce type de conflit. Dans un même service public, les droits doivent être les mêmes pour tous.
Il s'agit là, comme pour de nombreuses entreprises du problème plus global de la soustraitance et de ses excès.
Plus largement, cette question révèle le besoin de mettre en place un pôle national des transports publics favorisant leur développement.
C'est une des priorités que devrait examiner le nouveau gouvernement.
Les usagers sont toujours soucieux d'avoir un bon service rendu c'est normal : des bus à l'heure, de bonnes correspondances, une qualité d'écoute, un coût de transport le plus faible possible, une bonne qualité de transport ....c'est normal c'est vers quoi il faut tendre en permanence !
La qualité du service rendu est très liée aux conditions de travail des salariés. L'unicité de l'entreprise et le statut unique pour les conducteurs en font partie.
Il n’y a pas d'incompatibilité entre les revendications des salariés et la qualité du transport due aux usagers.
Usagers et salariés ont les mêmes intérêts.
Il faut des moyens financiers et humains pour développer un service public unique de transport de qualité.
Tours le 11 mai 2012

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 09:11

Convergence nationale des collectifs
pour un service public ferroviaire de qualité

 

 

Compte rendu de l’Assemblée Générale constitutive

 

Le 26 novembre s’est tenue au 17 Rue Traversière, Paris 12ème, l’Assemblée Générale Constitutive de l’Association projetée et nommée jusqu’à ce jour : CONVERGENCE NATIONALE DES COLLECTIFS POUR UN SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE DE QUALITÉ.

 

À partir de 10 heures ont été accueillis les participants :

 

R  Défense des Services publics de la Creuse : Philippe Richert

R  Comité de Défense du Triage de Villeneuve St Georges : Marc Thiberville, Didier Le Reste, Alexandre Boyer

R  Comité de Défense du Triage de Sotteville lès Rouen : Luc Delestre, Pierre Ménard

R  Association AUTERCOVEC : André Sonzogni

R  CGT Somain : David Rotolo, Aurélien Guinet

R  Collectif de Coordination pour la défense de la ligne Agen-Périgueux-Paris : Jacques Valadié

R  Collectif des Cheminots du Pays de Retz : Paul Edom, M. Retailleau

R  Collectif Blaye Bordeaux rail : Jean-Jacques Chaillot

R  Comité de Défense de la gare d’Assier : Christophe Schimmel, Jacques Montal

R  Comité de Défense et de préservation de la ligne SNCF Béziers-Neussargues-Clermont-Paris : Jacky Tello, André Pérez,  Françoise Baudoin, Pierre Andrieu, André Claveria, Serge Laurens, Élisabeth Achet, Maurice Ambec, Marie-Laure Mayot, Michel Dapoigny

R  Comité de Défense du Triage de Gevrey : Vincent Jouille, Éric Davillerd

R  Convergence Nationale des Collectifs de Défense des Services Publics : Bernard Defaix

R  Retraités Cheminots Limoges : Jean-Pierre Chauffier

R  Convergence 37 : Guy Harel

R  Comité de Défense du Triage d’Hourcade : Thierry Gleyroux   

R  Individuels : Gérard Mazet, Dominique Launay

 

 

À 10 heures 30, Didier Le Reste souhaite la bienvenue à tous les participants à cette Assemblée (associations, élus, syndicalistes…)

 

La présidence de séance est assurée par Pierre Ménard, assisté de Didier le Reste, Vincent Jouille, Bernard Defaix.

 

 

Pierre Ménard précise l’ordre du jour de la réunion :

 

1 – exposé des motifs de la constitution d’une Convergence

2 – Débat autour de cet exposé

3 – Présentation, débat autour des Statuts et adoption de ceux-ci

4 – Élection du conseil d’Administration

5 – Élection du Bureau

 

Il donne lecture d’une lettre de Patrick Delfosse, du Comité de Défense du Triage de Somain, qui explique l’impossibilité de sa présence en ce jour ainsi que son désir d’œuvrer pour l’association.

 

1.      Raison d’être de l’Association


Didier Le Reste expose les motifs qui ont conduit à la Constitution de cette Convergence nationale et sa raison d’être (intervention transmise ultérieurement).

 

S’ensuit un débat au cours duquel se sont exprimés J.-P. Chauffier, André Pérez, Bernard Defaix, Christophe Schimmel, Maurice Ambec, Didier Le Reste, Marc Thiberville, Gérard Mazet, Luc Delestre, Serge Laurens, Jacky Tello, Paul Edom, Philippe Richert.

 

De ce débat, ressort la satisfaction de tous de voir se mettre en place une Convergence Nationale qui réunisse tous les types de collectifs, sans que ceux-ci perdent leur identité. L’accent est mis à plusieurs reprises sur la notion de défense du Service Public et l’association des usagers, des citoyens et des élus à côté des cheminots dans cette action. Il est rappelé l’urgence de cette action et la nécessité d’interpeller les partis politiques  en contradiction dans leurs prises de position européennes et nationales ou locales. Il est insisté sur la nécessité de coordonner les actions, de passer à l’offensive et que cette dernière notion notamment soit clairement reprise dans les statuts.

 

Une pause d’un quart d’heure est observée à 12h 05, à l’issue de ce débat.

 

A la reprise, Pierre Ménard donne l’état des préadhésions reçues ; certains collectifs et individuels indisponibles s’étant fait excuser pour l’Assemblée  Générale Constitutive.

 

Soit, en plus des Collectifs susnommés :

 

è Comité de Défense du Triage de Somain

è TGV Côte d’Azur

è Comité Agen Auch

è Comité pluraliste Brive Bretenoux Aurillac

è + 7 individuels

 

10 autres collectifs non présents ce jour et n’ayant pas souscrit de préadhésion ont néanmoins fait état de leur intérêt pour la Convergence et souhaitent être informés des suites de l’Assemblée Générale.

 

2.      Statuts

Chaque participant a pu prendre connaissance préalablement du Projet de Statuts de l’Association.

Quelques amendements sont proposés concernant :

Ø   l’article 2 sur les finalités offensives de la Convergence et l’extension aux caractères européens et nationaux des luttes engagées.

Ø  la possibilité pour les « individuels » d’adhérer à la Convergence : articles 2, 5a, 9 et 10

Ø  la possibilité de se doter d’un règlement Intérieur : article 20

Ø  la suppression de l’éventualité du Vice-président, du Secrétaire adjoint et du Trésorier adjoint.

 

 

 

Suite à ces amendements, le texte définitif est adopté à l’unanimité. Celui-ci sera diffusé après le 08 décembre 2011.

 

3.      Cotisations


Après débat, le montant des cotisations est fixé comme suit :

 

Individuels : 10 € -  Collectifs : minimum 30 € (cotisation variable en fonction de la taille du collectif)
Le montant des cotisations énoncé ci-dessus est adopté à l’unanimité.

 

4.      Membres du Conseil d’Administration

 

Les membres du Conseil d’Administration (liste ci-dessous – certains Collectifs n’avaient pas encore procédé à la désignation de leurs membres titulaire et suppléant et les transmettront ultérieurement) présentés par les Collectifs sont élus à l’unanimité.


Dans l’ordre : Titulaire, Suppléant

 

R  Défense des Services publics de la Creuse : Philippe Richert

R  Comité de Défense du Triage de Villeneuve St Georges : Marc Thiberville, Didier Le Reste

R  Comité de Défense du Triage de Somain : Patrick Delfosse

R  Comité de Défense du Triage de Sotteville lès Rouen : Pierre Ménard, Luc Delestre

R  Association AUTERCOVEC : André Sonzogni

R  CGT Somain : David Rotolo, Aurélien Guinet

R  Collectif de Coordination pour la défense de la ligne Agen-Périgueux-Paris : Jacques Valadié

R  Collectif des Cheminots du Pays de Retz : Paul Edom, Daniel Bitaudeau

R  Collectif Blaye Bordeaux rail : Jean-Jacques Chaillot, Dominique Valero

R  Comité de Défense de la gare d’Assier : Christophe Schimmel, Jacques Montal

R  Comité de Défense du Triage de Gevrey :Vincent Jouille, Éric Davillerd

R  Convergence Nationale des Collectifs de Défense des Services Publics : Bernard Defaix

R  Retraités Cheminots Limoges :Jean-Pierre Chauffier

R  Convergence 37 : Guy Harel

 

5.      Membres du Bureau

 

Sont candidats :

 

€ Président : Patrick Delfosse

€ Vice-président : Didier Le Reste

€ Secrétaire : Pierre Ménard

€ Secrétaire adjoint : Christophe Schimmel

€ Trésorier : Vincent Jouille

 

Les candidats ci-dessus sont élus à l’unanimité et constituent le Bureau de l’Association.

 

6.      Dénomination


La dénomination simplifiée « Convergence Nationale Rail » (Sigle : « CNR ») est retenue à l’unanimité pour désigner l’association.

 

7.      Siège social, Compte bancaire, Adresse Postale

 

Le siège social de la Convergence Nationale Rail est fixé à :

 Mairie de Villeneuve Saint-Georges – 20, Place Pierre SEMARD -  94190 VILLENEUVE ST-GEORGES

 

 

L’Assemblée Générale émet le vœu que l’organisme bancaire choisi par l’Association soit du type « coopératif ».

 

L’adresse postale choisie en corrélation avec le secrétariat effectif de l’Association sera communiquée ultérieurement aux membres de la CNR.

 

Ces dispositions sont adoptées à l’unanimité

 

8.                 Questions diverses

 

Sont évoquées les règles et les modalités de la circulation de l’information à l’intérieur du réseau de la CNR, notamment par e-mail. Il est souhaité que l’information concernant les manifestations de tous types organisées par les Collectifs soit communiquée de façon simple selon un modèle qui sera fourni, de façon à être ventilées dans les meilleures conditions sur l’ensemble du réseau.

Il est souhaité que la plus large publicité soit faite à la création de la Convergence Nationale Rail. Un compte rendu de la présente Assemblée Générale Constitutive sera envoyé non seulement aux participants de cette Assemblée mais aussi à tous ceux qu’elle intéresse ou qu’elle est susceptible d’intéresser.

 

Un courrier sera également adressé à la SNCF, à RFF et aux parlementaires pour signaler la naissance de la CNR et pour en rappeler les buts et les exigences.

 

Conformément aux statuts, le Président accomplira les formalités de déclaration et de publication prévues par la loi du 1er Juillet 1901 et par décret du 16 août 1901 tant au moment de la création de l’association qu’au cours de son existence ultérieure.

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 13 heures 30.

 

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 13:03

Convergence nationale des collectifs
pour un service public ferroviaire de qualité

 

Appel aux usagers du rail, aux citoyens, aux associations, collectifs et syndicats, aux collectivités territoriales et élus pour :

-          Un service public ferroviaire de qualité,

-          Le droit au transport pour TOUS avec une tarification accessible,

-          Un réseau ferré public aménageur d’un territoire national et européen équilibré,

-          Un financement et une maitrise publics des infrastructures ferroviaires,

-          Une priorité des Pouvoirs Publics déterminée et cohérente en faveur du transport marchandises et voyageurs par chemin de fer accompagnée des moyens humains, financiers et matériels appropriés,

-          Le respect de l’environnement et la préservation de notre planète.

 

Les  stratégies libérales française et européenne, la dictature de la rentabilité financière à tout prix font qu’aujourd’hui, à la  SNCF, le service public est partout attaqué se traduisant par :

-          La dégradation de la qualité du service au quotidien, avec des retards de plus en plus fréquents et une tarification chère et incohérente, la souffrance vécue par les usagers,

-          La suppression de dessertes de gare, de services, d’établissements, de milliers d’emplois de cheminots,

-          4000 KMS de ligne envisagés d’être fermés en 2014 dont les 2/3 dans le Massif Central,

-          Le dépeçage de la SNCF en interne, préparant les futures privatisations partielles ou totales,

-          La casse organisée du transport de marchandises avec la fermeture engagée ou prévue de gares, de triages tels Gevrey, Villeneuve St Georges, Somain, Sète, Sotteville les Rouen…, des centaines de locomotives fret, neuves non utilisées et en train de rouiller !

-          La sécurité des personnels et des usagers fragilisée,  des trains privés qui circulent dans des conditions de sécurité pas toujours optimums mettant en danger les autres trains.

 

Aujourd’hui,TOUTES ET TOUS ENSEMBLE, cheminots, usagers, populations, collectivités territoriales, qui vivons au quotidien les conséquences désastreuses de ces choix politiques, NOUS DISONS STOP, CELA SUFFIT !

Il est grand temps d’amplifier la résistance à cette mort planifiée du service public ferroviaire. Il est grand temps de construire une autre SNCF rénovée, unifiée et intégrée, démocratisée. Un service public ferroviaire dont la finalité doit être la satisfaction des besoins sociaux, économiques et environnementaux de notre population.

 

Nous voulons rassembler et créer dans le respect des sensibilités et de l’autonomie des choix d’actions des uns et des autres, des outils d’échanges, de partage et  de convergence de luttes. L’ambition est de permettre nationalement la mise en relation, en mouvement de toutes celles et ceux qui, engagé-e-s ou non dans des collectifs locaux, veulent porter l’exigence d’un service public ferroviaire de qualité.

 

Sur ce socle commun, nous appelons à construire la « Convergence Nationale des collectifs pour un service public ferroviaire de qualité ». Cette association est créée à partir de collectifs existants et ouverte à toutes et tous, cheminots, usagers, élus, organisations syndicales, politiques, associatives, collectivités territoriales. Le but est de contribuer à la création d’autres collectifs locaux, d’élaborer des propositions concrètes, y compris législatives, de lutter et peser plus fort créant ainsi une dynamique citoyenne qui offre un autre avenir possible pour la SNCF.

 

Premiers signataires : collectif pluraliste de la ligne Béziers-Neussargues-Clermont, Collectif du triage de Villeneuve St Georges, Collectif de Bourgogne, Collectif de défense du triage de Sotteville les Rouen, convergence des collectifs de défense et de développement des Services Publics, collectif de défense du site de Somain, membres des associations urgence POLT, OUI POLT NON LGV,…

 

Zone de Texte: Paris, le 15 juin 2011Siège social : Mairie de Villeneuve St Georges - 20 place Pierre Semard-94190 Villeneuve-Saint-Georges

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • : agir pour les services publics et biens communs
  • Contact

Recherche

Liens