Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 13:50
Le 28 novembre à Loches à l'heure de la COP 21 et du Big bang territorial, au marché le matin autour de la soupe à la citrouille, l'après-midi débat participatif salle AQUILON à partir de 14H

Le 28 novembre à Loches à l'heure de la COP 21 et du Big bang territorial, au marché le matin autour de la soupe à la citrouille, l'après-midi débat participatif salle AQUILON à partir de 14H

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans assise du SP du 21è siècle
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 17:59
COP 21 pour des mesures concrètes
Repost 0
Published by convergence services publics 37
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 09:16

CGT Cheminots – Convergence 37 services publics

CONFERENCE CLIMAT PARIS (COP 21) DU 30 NOVEMBRE AU 11 DECEMBRE 2015.

L’AUTRE MANIERE D’EN PARLER

UNE AUTRE FAÇON D’AGIR !

Madame, Monsieur, bonjour.

Un train dans la vitrine, des bus et des camions dans l’arrière-boutique !

La présence du train du Climat « en gare de Tours », aujourd’hui, en amont de la 21ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques «Paris Climat 2015 » n’est qu’affichage et enfumage.

La SNCF 1er Transporteur Routier avec Géodis…

Où sont les engagements des accords de Grenelle sur l’environnement et l’ambition de porter la part modale du FRET ferroviaire public à 25% d’ici 2022 ? L’ouverture à la concurrence en 2006, porté par le gouvernement et la SNCF ont largement contribué à faire chuter la part modale du transport ferroviaire de 15% à 8%.

Pour la région Centre, cela s’est traduit par la fermeture de 60 gares ouvertes au trafic Fret, des suppressions d’emplois, l’abandon du triage de St Pierre des Corps, l’arrêt de dessertes (Michelin à Joué les Tours, CERATERA à Tournon St Martin,…). Ce sont donc des milliers de camions supplémentaires qui sillonnent nos routes et autoroutes !

Après l’autorisation pour les poids lourds de passer de 38 à 44 tonnes, après l’abandon de l’écotaxe, après l’augmentation du seuil du versement transport privant ce secteur de ressources considérables, ce sont près de 10.000 km de lignes capillaires qui sont menacées, soit 1/3 du trafic fret ferroviaire suite à la réforme, non financée, du système ferroviaire d’Aout 2014.

Des lobbies routiers et pétroliers qui font la pluie et le mauvais temps de nos civilisations !

Guillaume Pepy a déjà déployé, avec la complicité des gouvernements successifs (ou sous leur impulsion) les moyens pour dissuader les citoyens de prendre le train : voies non entretenues, matériels désuets, tarifs prohibitifs, déshumanisation des gares…

Aidé par la loi Macron, il va plus loin avec « OUICAR » (covoiturage) et « OUIBUS » (cars longues distances).

6 0 Millions d’euros dans la recapitalisation d’ID Bus (ancêtre de OUIBUS) et le gouvernement laisse faire sans rien dire… Pourtant, il s’est offusqué, avec le secours de la Cour des Comptes, du déficit sur les lignes Trains d’Equilibre du Territoire (« Corail », « Téoz ») et en prend prétexte pour vouloir en supprimer (rapport Duron).

Des fermetures de lignes et des trains remplacés par des cars en Région Centre Val de Loire.

Sur notre territoire, trois relations à caractère national sont concernées : Tours/Le Mans/Caen, Bourges/Montluçon et les trains de nuit irriguant le sud. D’autres dessertes subiraient des modifications et certaines gares ne seraient plus desservies.

Ce sont également des dessertes TER, financées par le Conseil Régional Centre Val de Loire qui sont menacées avec l’arrivée de la concurrence routière dès le 1er décembre : Orléans/ Tours, Tours/Poitiers et dès le 4 janvier sur la relation Orléans/Bourges.

Il est donc nécessaire qu’un vrai débat national associant tous les citoyens, les usagers et leurs associations, les élus, les Organisations Syndicales se tienne sur l’enjeu ferroviaire … vital pour notre économie, notre environnement, la cohésion sociale, le droit au transport pour tous avec une tarification sociale, nos existences !

Tours, le 15 Octobre 2015

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 06:51
le grand rassemblement de Guéret pour les services publics du 13 juin 2015le grand rassemblement de Guéret pour les services publics du 13 juin 2015le grand rassemblement de Guéret pour les services publics du 13 juin 2015
le grand rassemblement de Guéret pour les services publics du 13 juin 2015le grand rassemblement de Guéret pour les services publics du 13 juin 2015

le grand rassemblement de Guéret pour les services publics du 13 juin 2015

Voir les commentaires

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans assise du SP du 21è siècle
commenter cet article
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 07:13
le plan de Guéret

le plan de Guéret

le programme de Guéret 13 et14 juin 2015
Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans guéret 13 et 14 juin 2015
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 17:40

 

Le 9 avril, aux cinémas les studios à Tours, à 20H, avec le professeur André Grimaldi et Evelyne Vander-Heym, ancienne directrice de la maternité des Bluets

la sécu, quel devenir? le 9 avril aux studios à Tours
Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit à la santé
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 17:22
le 13 juin tous ensemble à Guéret pour la reconquète des services publics

le 13 juin tous ensemble à Guéret pour la reconquète des services publics

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans actualité
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 08:00
Appel au rassemblement le 21 janvier à 15h place de la préfecture

2190* animaux concentrés dans la même usine à lait sur la commune de Monts. Il s’agit d’un projet d’agrandissement d’un élevage pour porter le nombre d’animaux à 420vaches laitières, 210 taurillons, 260 génisses, 900 chèvres et 400 chevrettes.

C’est 10 586 m3* de lisier et 4 142 m3* d’effluents liquide à épandre sur 883,98 ha* de terre répartie sur 7 communes d’Indre-et-Loire en polluant l’air, le sol, les nappes et les rivières,

c’est des transports lourds sur de longues distances et l’importation de nourriture.

A l’issue de l’enquête publique sur l’agrandissement du GAEC « La Tardivière » sur la commune de Monts, une première réunion avait eu lieu devant la mairie. Cette première manifestation a permis à de nombreuses personnes présentes d’être informées de ce projet et de prendre conscience des enjeux.

Afin d’informer plus largement la population sur les impacts environnementaux et sociétaux, un groupe d’habitants de Monts et des environs ont créé un collectif ; « Des fermes, pas des usines ». Malgré le refus de Madame le Maire de mettre une salle à disposition, ils se sont rassemblés devant la mairie de Monts le 8 janvier à 18h30 pour évoquer et commenter les quatre réserves faites par le commissaire enquêteur, entre autre : " Prendre en compte les remarques et observations de l’avis de l’autorité environnementale et de l'ARS".

En effet, le Préfet de la Région Centre, en tant qu’Autorité Environnementale, est particulièrement critique sur la protection de la ressource en eau et de la pollution par les nitrates et le phosphore en particulier à proximité de ZPS (Zone de Protection Spéciale) et de SIC (Site d’Intérêt Communautaire). Les 7 communes sont toutes classées en zone sensible à l’eutrophisation. Le préfet de la Région Centre s’inquiète aussi du manque d’étude sur la nappe des sables du Cénomanien qui est classée en Zone de Répartition des Eaux (ZRE) déjà en déficit quantitatif structurel. De plus, il trouve « regrettable que la quantité d’ammoniac émise annuellement dans l’atmosphère (...) ne soit pas quantifiée » alors que « les impacts potentiels sur l’Homme liés aux concentrations en ammoniac dans l’air » sont examinés « assez brièvement ».

A cela, il convient d’ajouter les interrogations sur la santé et le bien-être animal, sur la qualité du lait et de la viande, et les certitudes sur la destruction des emplois dans les petites fermes qui vont disparaître, contre la création d’un seul emploi en plus des trois pétitionnaires. C’est aussi l’acheminement de presque la moitié de la nourriture qui ne peut pas être produite dans la propriété. C’est encore l’importation de « compléments alimentaires » de provenance inconnue (probablement étrangère issue de plantes génétiquement modifiées).

Il appartient maintenant au Préfet d’Indre-et-Loire de donner son autorisation ou non pour cette installation.

Afin d’informer la population et d’exposer leur point de vue, les membres du collectif « des fermes, pas des usines » ont prévu d’organiser un rassemblement sur la place de la préfecture le mercredi 21 janvier à 15h et ont demandé audience au Préfet.

* Source : Dossier de l’enquête publique

Le collectif de Citoyens « Des fermes, pas des usines » soutenu par :

La Confédération Paysanne, l’ASPIE (Association pour la Santé, la Protection et l’Information sur

l’Environnement), QVGC et PR (Qualité de la Vie en Gâtine-Choisille et Pays de Racan) Nouvelle Donne, le

Parti de Gauche, EELV (Europe Ecologie Les Verts), ATTAC et AMAPs.

Affichage de 150104 communiquu00E9 de presse La Tardiviu00E8re long.doc

150104 communiquu00E9 de presse La Tardiviu00E8re long.doc

Page 1 sur 1

Communiqué de presse

Appel au rassemblement le 21 janvier à 15h place de la préfecture

2190* animaux concentrés dans la même usine à lait sur la commune de Monts.

Il s’agit d’un projet d’agrandissement d’un élevage pour porter le nombre d’animaux à 420

vaches laitières, 210 taurillons, 260 génisses, 900 chèvres et 400 chevrettes.

C’est 10 586 m3* de lisier et 4 142 m3* d’effluents liquide à épandre sur 883,98 ha* de terre

répartie sur 7 communes d’Indre-et-Loire en polluant l’air, le sol, les nappes et les rivières,

c’est des transports lourds sur de longues distances et l’importation de nourriture.

A l’issue de l’enquête publique sur l’agrandissement du GAEC « La Tardivière » sur la commune de Monts,

une première réunion avait eu lieu devant la mairie. Cette première manifestation a permis à de nombreuses

personnes présentes d’être informées de ce projet et de prendre conscience des enjeux.

Afin d’informer plus largement la population sur les impacts environnementaux et sociétaux, un groupe

d’habitants de Monts et des environs ont créé un collectif ; « Des fermes, pas des usines ». Malgré le refus

de Madame le Maire de mettre une salle à disposition, ils se sont rassemblés devant la mairie de Monts le

8 janvier à 18h30 pour évoquer et commenter les quatre réserves faites par le commissaire enquêteur, entre

autre : « Prendre en compte les remarques et observations de l’avis de l’autorité environnementale et de

l’ARS. » En effet, le Préfet de la Région Centre, en tant qu’Autorité Environnementale, est particulièrement

critique sur la protection de la ressource en eau et de la pollution par les nitrates et le phosphore en particulier

à proximité de ZPS (Zone de Protection Spéciale) et de SIC (Site d’Intérêt Communautaire). Les 7 communes

sont toutes classées en zone sensible à l’eutrophisation. Le préfet de la Région Centre s’inquiète aussi du

manque d’étude sur la nappe des sables du Cénomanien qui est classée en Zone de Répartition des Eaux

(ZRE) déjà en déficit quantitatif structurel. De plus, il trouve « regrettable que la quantité d’ammoniac émise

annuellement dans l’atmosphère (...) ne soit pas quantifiée » alors que « les impacts potentiels sur l’Homme

liés aux concentrations en ammoniac dans l’air » sont examinés « assez brièvement ».

A cela, il convient d’ajouter les interrogations sur la santé et le bien-être animal, sur la qualité du lait et de la

viande, et les certitudes sur la destruction des emplois dans les petites fermes qui vont disparaître, contre la

création d’un seul emploi en plus des trois pétitionnaires. C’est aussi l’acheminement de presque la moitié

de la nourriture qui ne peut pas être produite dans la propriété. C’est encore l’importation de « compléments

alimentaires » de provenance inconnue (probablement étrangère issue de plantes génétiquement modifiées).

Il appartient maintenant au Préfet d’Indre-et-Loire de donner son autorisation ou non pour cette installation.

Afin d’informer la population et d’exposer leur point de vue, les membres du collectif « des fermes, pas des

usines » ont prévu d’organiser un rassemblement sur la place de la préfecture le mercredi 21 janvier à 15h et

ont demandé audience au Préfet.

* Source : Dossier de l’enquête publique

Le collectif de Citoyens « Des fermes, pas des usines » soutenu par :

La Confédération Paysanne, l’ASPIE (Association pour la Santé, la Protection et l’Information sur

l’Environnement), QVGC et PR (Qualité de la Vie en Gâtine-Choisille et Pays de Racan) Nouvelle Donne, le

Parti de Gauche, EELV (Europe Ecologie Les Verts), ATTAC et AMAPs.

1 sur 1

Affichage de 150104 communiquu00E9 de presse La Tardiviu00E8re long.doc

Affichage de 150104 communiquu00E9 de presse La Tardiviu00E8re long.doc

Repost 0
Published by convergence services publics 37
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 15:36
Pour la laïcité

La laïcité, seule, permet la tolérance associée au respect. On peut être à la fois croyant et laïc. Mais si l'on prône la préeminence de préceptes religieux sur la loi laïque, alors la seule fraternité possible est celle des adeptes de la secte entre eux pour exclure tous ceux qui n'en font pas partie et pour empêcher la liberté, liberté de conscience comme liberté d'action. Il s'agit donc bien d'un despotisme qui souvent conduit au meurtre, meutre d'Etat comme meurtre individuel.

Israel se déclare non pas un Etat, mais un "Etat juif". C'est donc tout à fait du même ordre que la secte sanguinaire qui se déclare "Etat islamique". C'est leur choix, indiscutablement. On peut en éprouver de l'inquiétude pour la paix dans le monde, la liberté et la fraternité.

Lorsque s'associent dans un Etat Liberté, Fraternité et Laïcité, on peut y vivre en paix.

Claude

Netanyahu a invité au refuge en Israel. " c' est méprisant pour la France " .

Voici trouvé sur FBook. Yves Deray

même si on peut ne pas tout partager. :

Fier d'être juif et Français

Je n'utilise pas souvent mon mur pour exprimer mes sentiments. J'ai d'ailleurs rarement écrit ce que j'avais au fond de moi dans les tribunes que la presse m'a offert en trente ans de carrière. Mais aujourd'hui, j'ai envie de pousser une gueulante. Je lis, j'entends, je subis depuis quelques mois les plaintes de mes frères juifs qui ressassent connement, dans un mouvement de panurgisme aberrant, que la France est devenue antisémite. Ils disent qu'ils ont peur, qu'il faut partir en Israel ou meme ailleurs, en Australie, au Canada ou au Vanuhatu! Non, non et non, la France n'est pas antisémite! La France aime ses Juifs comme tous ses enfants. Elle aime leur culture, leur patrimoine. Elle partage leurs souffrances et respecte leur mémoire. Nos présidents de la République et nos gouvernements d'hier comme d'aujourd'hui nous ont toujours défendus quand nous étions menaces.
Vendredi 9 janvier, nos gendarmes et nos policiers se sont montres héroïques pour sauver les otages séquestres par cet abominable terroriste. Il y a en France comme dans nombre de pays européens des fondamentalistes musulmans qui détestent les juifs mais aussi les Chretiens, la démocratie, la liberté d'expression, le vivre ensemble. Ils haissent mêmes leurs frères musulmans quand ils ne sont pas habites par leur folie destructrice. Ces musulmans-la formes un groupe heterogene de quelques milliers d'individus qui ne doivent, d'aucune maniere, être assimiles a l'islam de France. Il ne s'agit pas de nier le danger mortel que ces criminels representent. Pour les Juifs et pour la societe francaise toute entiere quand, comme l'equipe de Charlie, elle defend nos valeurs. Quitter la France aujourd'hui, c'est offrir a ces monstres une victoire inespérée. C'est faire comme si ces les victimes de cette ordure de Coulibaly qui preparaient tranquillement leur shabbat etaient morts pour rien. Une France sans Juifs reviendrait a punir un pays qui veut rester celui ou coulent le lait et les droits de l'homme. Rejoindre Israel dans ces conditions, ça n'est meme pas honorer un état qui s'est crée sur une grande idée: en Israel, les Juifs n'auront plus peur. Pour toutes ces raisons, je pense et j'affirme que le moment de partir est mal choisi. Avoir envie de vivre au quotidien le projet sioniste, partager l'avenir et le destin de l'Etat d'Israel est admirable. Fuir la France pour débarquer dans un pays en guerre avec l'intention de se protéger, c'est ne rien comprendre a la situation politique internationale, c'est trahir la France qui a erige l 'antisémitisme en cause nationale, c'est passer a cote de la alya qui mérite l'adhésion, pas la lâcheté.
Pour ma part, je n'ai jamais ete aussi fier d'être juif et français qu'en ces jours terribles ou la République a résiste. Non, nous ne sommes pas dans les années 30, nous sommes en 2015 et la France a démontre une fois de plus, ces dernières 72h, qu'elle sait se hisser a la hauteur de son histoire quand le monde l'attend.

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans la laïcité
commenter cet article
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 17:14

17 janvier 1975-17 janvier 2015, la loi sur l’avortement a 40 ans. MANIFESTATION NATIONALE POUR LES DROITS DES FEMMES. En avant toutes ! Nous devons continuer le combat !

 

Le droit à l’avortement, des années de combat

 

Depuis 1920 : les femmes ont l’interdiction de disposer de leur corps. Leur vie sexuelle se réduit au droit à la reproduction.


1971 : publication du Manifeste des 343 femmes qui déclarent avoir avorté.


1972 : procès de Bobigny.


1973 : publication du Manifeste des 331 médecins déclarant avoir pratiqué l’avortement et création du MLAC (Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception). Celui-ci se livre à une pratique illégale de l’avortement par la méthode par aspiration.

 

Le 17 janvier 1975 : promulgation de la loi sur l’avortement (précédée d’une loi autorisant la contraception). Elle est adoptée pour 5 ans à l’essai.


6 octobre 1979 : Nous sommes 50 000 dans la rue pour confirmer définitivement la loi.


1982 : obtention du remboursement de l’IVG après de nouvelles mobilisations.


Durant les années 90 : actions de commandos contre les CIVG.


27 janvier 1993 : obtention par la CADAC du délit d’entrave à l’IVG.


Loi du 4 juillet 2001 : l’ANCIC*, la CADAC* et le MFPF* obtiennent la loi qui reconnaît comme droit unique, le droit à la contraception et à l’avortement. Enfin l’IVG sort du Code pénal !

Le combat des femmes pour le droit à disposer de leur corps est un combat permanent.


Le droit à l’avortement est toujours fragile. En Espagne, il a bien failli ne plus exister. Sans les manifestations massives de rue et la solidarité internationale, les femmes de ce pays ne pourraient plus accéder à ce droit.
En France, de nos jours, la loi Bachelot sur l’hôpital dite loi « Hôpital Patients Santé Territoire » entraîne, entre autres, la fermeture de nombreuses maternités où sont pratiquées les IVG.
Ces fermetures compliquent l’accès à l’avortement et tendent à le réduire gravement.

Prenant appui sur la crise financière de 2008, les gouvernements successifs nous imposent des politiques d’austérité. Tout en faisant des cadeaux au patronat, ils détruisent les services publics : réduction de personnel et de moyens, privatisations, fermeture de structures notamment dans la santé.
Les conséquences de ces choix politiques touchent de plein fouet les femmes. En effet, ce seront-elles qui s’occuperont à la maison des malades, des personnes âgées etc… et abandonneront leur travail !

Ces réductions de dépenses mettent en péril l’existence des associations qui luttent pour les droits des femmes.

Les mouvements réactionnaires sont à l’offensive, réactivent et développent leurs réseaux. Ils véhiculent et déversent des idées nauséabondes, anti démocratiques, rétrogrades, sexistes, LGBTIphobes. Ils rêvent d’une vision de la famille passéiste et de renforcer encore les inégalités femmes/hommes.
Le gouvernement n’a cessé de reculer devant eux : sur les ABCD de l’égalité, sur les stéréotypes de genre. Il a aussi reculé sur la PMA pour toutes les femmes qui était pourtant une promesse du candidat Hollande.
A contrario, il reste inflexible sur nos revendications.

 

C’est pourquoi le mouvement féministe

appelle à reprendre la rue pour :

 

  • l’abrogation de la loi Hôpital Patients
  • Santé Territoire
  •  
  • le maintien et le développement des
  • services publics
  •  
  • un centre d’IVG dédié par hôpital avec le choix de la méthode
  •  
  • des moyens pérennes pour les associations
  •  
  • la PMA pour toutes les femmes
  •  
  • le rétablissement, développement et extension des ABCD de l’égalité
  •  

En 1975 on s’est battu,on a obtenu des nouveaux droits !


En 2015,il est grand temps de reprendre la rue !

 

En avant toutes : le 17

 

janvier 2015, 14 h 30 à

 

Bastille !

 

* CADAC : Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception
* ANCIC : Association Nationale des Centres d’IVG et de Contraception
* MFPF : Mouvement Français pour le Planning Familial

Premiers signataires : CNDF, ANCIC, Association Bi’Cause, Association de Solidarité avec les Femmes Algériennes, Atalante Vidéos Féministes, ATTAC, CADAC, Collectif 13 pour les Droits des Femmes, Collectif 20è/Tenon, Collectif Droits des Femmes 80, Coordination Lesbienne en France, les éfFRONTé-e-s, L’égalité c’est pas sorcier, Ensemble !, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Féminisme Enjeux -Théâtre de l’Opprimé, Féministes pour une autre Europe, Femmes égalité, Femmes en lutte Bagnolet, Femmes migrantes debout, Femmes solidaires,Fières, Fondation Copernic, FSU, Inter LGBT, Jeunes de l’Union Démocratique Bretonne, Ligue des droits de l’Homme, Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, Maison des Femmes de Montreuil, Mouvement du Christianisme social, MJCF, NPA, Parti de Gauche, PCF, Planning Familial, Rajfire, Regards de Femmes, Réseau Féministe « Ruptures », Si les femmes comptaient, Snuep-FSU, SNUipp-FSU 13, Union Syndicale Solidaires.

Avec le soutien de SOS Homophobie.

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit des femmes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • : agir pour les services publics et biens communs
  • Contact

Recherche

Liens