Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 06:57

Mardi 30 Octobre 2012

 

Social-Eco

 

Les syndicats poussent les états à sauver l'acier

 

Hier, des syndicats français, luxembourgeois et belge ont interpellé leurs gouvernements contre la casse industrielle. Pour eux, une entreprise publique européenne de la sidérurgie doit être envisagée.

 


Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a eu sa tournée européenne sur ArcelorMittal cet été. A présent, ce sont les syndicats de la sidérurgie qui reprennent le flambeau afin de ne pas laisser s'éteindre l'un après l'autre tous les hauts-fourneaux en Europe de l'Ouest. Leurs militants avaient déjà l'habitude de se côtoyer dans les manifestations contre la casse industrielle à Liège, en Belgique, au Luxembourg ou à Florange (Moselle). Mais hier, dans la capitale du grand-duché, des représentants de l'OGB-L, de la FGTB et de la CGT ont rendu public une série de courriers communs adressés aux gouvernements luxembourgeois, wallon et français.

Dans ces missives, les syndicats constatent qu'ils se battent depuis des mois pour « trouver une solution à l'intérieur d'ArcelorMittal » afin de « maintenir l'ensemble des outils de production et notamment les sidérurgies intégrées ». Mais après avoir cité les très nombreux rapports d'expertises demandés par les instances représentatives des salariés au Luxembourg, en Belgique et en France qui ont conclu à la viabilité des sites intégrés, ils déplorent le fait que, malgré les nombreuses tentatives de conciliation locales, régionales et nationales, la multinationale dirigée par Lakshmi Mittal est « restée sourde aux alternatives ».

Ensemble, les syndicats interpellent les pouvoirs publics : « C'est à vous de peser sur les choix ! » Appelant à un front commun entre les gouvernements et les syndicats contre la direction d'ArcelorMittal, ils réclament que les états européens « envisagent une alternative aux sociétés transnationales par une initiative industrielle publique et la création d'une entreprise publique européenne de la sidérurgie ». Faute de quoi, avertissent l'OGB-L, la FGTB et la CGT dans leurs courriers, « nous aurons la fermeture d'usines encore rentables, des déserts industriels dans certaines régions d'Europe, du chômage massif et la pollution de l'air en plus ». Pour les signataires de cette lettre qui, pour la France, a été envoyée à Arnaud Montebourg, il y a « des solutions juridiques et politiques » pour éviter la casse de la sidérurgie européenne. Tous en appellent à un « mini-sommet européen » rassemblant les ministres de l'économie de chaque état où ArcelorMittal détient des sites avec les organisations syndicales.

à Florange, comme en Belgique et au Luxembourg, les syndicats veulent sauver les hauts-fourneaux.

Les syndicats appellent à un front commun contre la direction d'ArcelorMittal.

 

T. L.


 

 

Tous droits réservés : L'Humanité

Diff. 55 629 ex. (source OJD)

C09D73CA82C04F0F057F1A304207F1C58336FC3C81ED3F95B2140FE

 

Retour Sommaire

Partager cet article

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • : agir pour les services publics et biens communs
  • Contact

Recherche

Liens