Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 09:12

     communiqué du syndicat CGT du conseil général                                                                                        Le 21 mars 2013

Le contrôle de la qualité des eaux doit rester une mission de service public !

A l’heure où on reparle de remise en régie publique de la distribution de l’eau, pourquoi faudrait-il abandonner le contrôle de la qualité de l’eau  à des multinationales ?

Les laboratoires publics départementaux sont mis en concurrence avec les laboratoires privés notamment pour le contrôle de la qualité de l’eau depuis la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006.

Cela conduit à la mise en cause de nombreux laboratoires départementaux dont un certain nombre ont déjà été supprimés.

En Indre et Loire, le syndicat CGT du Conseil général a alerté depuis de nombreux mois sur la situation du laboratoire, un appel d’offre étant lancé par l’Agence régionale de santé de la Région centre.

Dans ces conditions, le marché du contrôle de la qualité des eaux de consommation a été remporté en décembre dernier par  EUROFINS, une multinationale de plus de 13000 agents qui vient de délocaliser au Luxembourg afin d’échapper à l’impôt !

Le laboratoire EUROFINS a cassé les prix  afin de faire couler les laboratoires concurrents, dont les laboratoires publics, et obtenir le monopole. Pourtant, une note de la Direction Générale de la Santé du 31 octobre 2012.avait mis en cause la qualité des analyses réalisées par la société EUROFINS.

Cela se confirme avec la perte en mars 2013 de l’accréditation d’EUROFINS concernant les analyses d’eaux potables conduites pour le compte des agences régionales de santé.

Dans ces conditions, la CGT demande à l’ARS de revenir sur sa décision de privatiser le contrôle de la qualité de l’eau. Les laboratoires départementaux doivent être confortés dans leurs missions. Les emplois doivent être préservés voire créés pour répondre aux nouvelles exigences qui se font jour en matière de contrôle sanitaire.

Le ministère de la santé doit prendre ses responsabilités dans ce dossier, l’eau et les contrôles sanitaires doivent être mis hors du champ du profit et des marchés. Les agissements scandaleux de la société EUROFINS qui cherche à obtenir aujourd’hui par la voie de la sous-traitance auprès des laboratoires publics les analyses qu’elle ne peut plus légalement réaliserdoivent être dénoncés.

Contact : Evelyne Rossignol  06 32 08 61 58                                            

Partager cet article

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans l'eau bien commun
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • : agir pour les services publics et biens communs
  • Contact

Recherche

Liens