Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 18:52
 
A l'occasion de la venue  de Guillaume Pepy, président de la SNCF, à Tours le 17 décembre, la Convergence 37 de défense et développement des services publics a participé à un rassemblement avec les cheminots CGT et Sudrail (communiqué ci-dessous)
 Guillaume Pepy a bien voulu nous recevoir ensuite. Nous lui avons fait part de notre souhait de voir préserver un service public SNCF au service de tous dans les territoires.
Nous l'avons interrogé sur plusieurs points:
 
- la tarification:
Les prix du billet de train ont augmenté de 16% en 6 ans; un aller-retour Tours Paris en TGV coûte 126 euros au tarif plein, ce qui est dissuasif pour nombre d'usagers.
Guillaume Pepy nous a répondu  que l'augmentation décidée pour 2015 résulte de l'augmentation de la TVA sur les transports (qui est passé de 5,5% à 10%). Il indique que 80% des personnes qui prennent le train la matin et le soir sont indemnisées par leur entreprise et/ou la région.
Commentaires :
Il demeure les 20% restant et tous ceux qui renoncent à prendre le train pour des raisons de coût. Cela représente également un manque à gagner pour la SNCF pour peu que les tarifs soient mieux adaptés aux possibilité des différents publics.
 
- la desserte de St-Pierre-des-Corps -Tours avec l'ouverture de la ligne LGV en 2017
Guillaume Pepy nous a déclaré que le niveau de desserte actuelle serait  maintenu, les difficultés se situant au sud de Tours( Châtellerault- Poitiers,...).
Un travail demeure sur les liaisons TER-TET-TGV, on en saura plus vers mars-avril (affaire à suivre).
Nous l'avons interrogé sur les questions tarifaires liées à la ligne LGV Tours-Bordeaux en liaison avec le coût du PPP. Guillaume Pepy ne nous rassure pas en disant indispensable de faire un audit sur le PPP.
 
-la liaison rapide Tours Saint-Pierre-des-Corps:
Guillaume Pepy fait part de son accord pour engager une réflexion en ce sens. Une discussion doit s'engager avec le maire de Tours et les élus de l'agglomération.
 
Nous n'avons pas pu aborder la question du fret qui est une question importante pour l'agglomération vu les nuisances occasionnées par un trafic poids lourds en augmentation sur l'A10.
 
La convergence 37 poursuivra la réflexion sur les questions liées au transport ferroviaire d'autant que nous avons  convenu de maintenir un lien avec la direction de la SNCF. Les personnes intéressées à y participer sont les bienvenues. 
 
 
 
 
Ci après l'expression commune Convergence,  cheminots CGT  et Sudrail
 

Ensemble : usagers, cheminots pour un service public  SNCF  efficace et  accessible à tous

 

Les transports, le transport ferroviaire en particulier, sont au cœur de notre quotidien.

La SNCF appartient à la nation. Elle doit être au service de tous et au service du développement des territoires.

 

Mais, ce que les usagers et les salariés constatent depuis des années, c'est l'assujettissement du service public à la logique de rentabilité financière.

 

Ce que vivent  les usagers, c'est l'augmentation des tarifs de 16% en 6 ans, les dissuadant de plus en plus de choisir le train comme mode de transport. C'est aussi la perte de qualité de service qu'illustrent notamment les retards réguliers.

 

Dans le domaine du transport des marchandises par fer, l’ouverture à la concurrence dictée par la commission européenne et mise en œuvre par l'Union Européenne a conduit à ce que ce mode de transport alternatif à la route ne représente plus que 9% du total (20,5% en 2000). Le résultat est la multiplication du trafic poids lourds, par exemple sur l'autoroute A10 avec les nuisances qu'il induit.

 

Cette orientation s'accélère aujourd'hui avec la mise en  application de la loi ferroviaire votée le 4 août 2014  qui vise à mettre la SNCF en concurrence et à faire payer la note de ce choix dogmatique aux usagers et aux cheminots.

 

L'avenir des trains d'Equilibre du territoire (corail, trains de nuit,...) est en question. L'Etat veut se désengager de certaines lignes jugées non rentables en les transférant sur les régions dont les budgets sont déjà contraints. En application de la logique financière, la Cour des comptes demande aux régions de fermer des lignes TER...

 

Il y a derrière toute cela la préparation de la privatisation du transport ferroviaire régional alors que le service public de proximité que sont les TER a largement prouvé son efficacité.

 

Des annonces ont été faites pour augmenter encore le billet de train, notamment du TGV. Trop cher le train? Mais prenez le bus ! C'est ce que préconisent et réalisent déjà (Presqu'île Guérandaise) la SNCF et gouvernement, via même des filiales autocaristes de la SNCF! Autant revenir aux diligences !

 

C'est un comble alors que la France doit accueillir la conférence sur les changements climatiques dont l'un des principaux responsables est le transport routier !!!

 

Pour les cheminots, ces orientations signifient suppressions d'emplois, mise en cause du statut et dégradation des conditions de travail et cela alors même que des besoins de recrutement existent et permettraient d'offrir un service public de qualité et des emplois stables à ceux qui n'en n'ont pas.

 

 

Les Cheminots CGT  de la région de Tours, SUDRAIL et la Convergence 37 de Défense et développement des Services Publics appellent à agir pour :

 

-      la défense du Service Public ferroviaire et lui donner les moyens d'assurer ses missions  pour l'égalité d'accès et de traitement des citoyens, le droit au transport, l'aménagement harmonieux du territoire.

 

-      le maintien des gares, des boutiques SNCF, notamment à Chambray-les-Tours, avec une présence de personnel SNCF pour l'accueil, l'information et la sécurité des usagers.

 

-      le maintien des liaisons directes TGV desservant Tours, en cohérence avec les schémas d'aménagement du territoire emploi/habitat qui ont construit l'agglomération tourangelle. L'objectif de mettre Bordeaux à 2H05 de Paris, avec l'ouverture de la ligne LGV SEA en 2017,  ne doit pas mettre en cause les arrêts sur notre agglomération.

 

-      des tarifs permettant un accès au train à tous les citoyens, notamment les familles, les chômeurs et les plus modestes.

 

-      des investissements dans le ferroviaire pour assurer l'entretien du réseau,  la continuité et le respect des horaires, développer le transport de marchandises par fret et contribuer aux objectifs des Plans Climat territoriaux SNCF. La remise en route d'une navette ferroviaire entre Tours et Saint-Pierre-des-Corps doit aussi être dans les priorités.

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit aux transports
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • : agir pour les services publics et biens communs
  • Contact

Recherche

Liens