Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:57

A l'appel de la Convergence 37 de Défense et Développement des Services Publics et du Collectif Notre Santé En Danger 37

Se mobiliser pour la défense et la reconquête de la sécurité sociale !

Dans le plan gouvernemental de 50 milliards de coupe dans les dépenses publiques, c’est 10 milliards en moins pour l’assurance maladie et 11 milliards en moins pour la protection sociale !

L’objectif est :

  • de financer les 35 milliards donnés au patronat sans contrepartie au titre du Pacte dit de "responsabilité". Nous en sommes déjà à 200 milliards «d’aides» au patronat. !!!
  • de répondre aux injonctions de la commission européenne en application du traité européen signé par la France et en lien avec les intérêts des grands groupes multinationaux.

Comment le gouvernement peut-il-nous faire croire qu’il n’y aurait pas de répercussion sur la santé et la protection sociale ?

Les «économies» déjà réalisées ces dernières années ont amené une partie de la population à renoncer aux soins ou à les différer. Elles s’appellent franchises, déremboursements, dépassements d’honoraires,... Ce sont aussi les fermetures de lits d’hôpitaux…

Ce qui est annoncé, c’est la poursuite et l’aggravation de ces politiques. A la télé, le gouvernement fait preuve de compassion envers «les plus démunis », mais il organise le nivellement par le bas.

- C’est le gel de la plupart des prestations familiales, on met les jeunes et les familles dans la galère.

- C’est le gel ou quasi gel des retraites en 2014 (Cnav, complémentaires,...). Pourtant les retraites ont déjà baissé de 20 % suite aux réformes successives. Et la baisse doit se poursuivre dans les prochaines années. On met les retraités dans plus de misère !

- Ce sont de nouveaux plans massifs de restructurations de suppressions de personnels dans les établissements de santé. Dans les maisons de retraite ou dans l’action sociale, déjà sous dotés en personnel, on va tout droit vers une nouvelle dégradation de la situation pour les résidents, le personnel et les familles avec une incitation au recours aux «aidants» (souvent les femmes) et au bénévolat…

Ce nouveau plan nous rapproche de la voie déclinante qu’ont subie la Grèce, l’Espagne ou le Portugal …au motif de «retour aux équilibres budgétaires».

NON A LA DESTRUCTION DE LA SECURITE SOCIALE

Diminuer les cotisations, c’est asphyxier la Sécu ! Les salariés ont mis en commun leur argent pour pouvoir se soigner, pour assurer leur retraite et pour faire face aux aléas de la vie.

Le gouvernement tente de faire croire que réduire leurs cotisations, c’est augmenter le pouvoir d’achat.

Dans les faits, ce pouvoir d’achat, c’est une partie de leur salaire qui ne financera plus la protection sociale. De plus, l’argument est tout trouvé pour ne pas augmenter les salaires. Diminuer les cotisations sociales «patronales», c’est prendre de l’argent à la sécurité sociale, pour moins de couverture sociale pour les salariés et leur famille et pour le seul bénéfice des actionnaires !

C’est subordonner la santé et la protection sociale à l’argent

Il s’agit de trouver 21 milliards par an sur les budgets en reportant la prise en charge par des complémentaires ou des assurances privées, pour ceux qui les prendront. L’exemple des USA montre que le report des coûts de la sécurité sociale sur les complémentaires privés coûtent plus cher aux salariés (2% du PIB en plus, ce qui est égal à 40 milliards d’euros). Mais ce sont surtout des milliards de profits pour les assurances

L’ambulatoire ? L’objectif premier affiché est de réaliser des économies au détriment d’une bonne prise en charge des malades.

In fine, faute de financement, ce serait la mort de la Sécu de 1945 !

Il en serait en particulier ainsi des retraites par répartition (ce sont les cotisations des actifs d'aujourd'hui qui assurent les pensions et retraites d'aujourd'hui).

La reconquête de la sécurité sociale, notre bien commun, c’est possible !

Les moyens pour financer la sécurité sociale existent, de l’argent, il y en a :

il faut arrêter de céder aux injonctions patronales et mettre fin aux exonérations de cotisations sociales des entreprises. Les entreprises ne versent que 65 milliards d’impôts sur les sociétés alors que les dividendes dépassent 200 milliards!

Il faut augmenter les salaires et en finir avec le gel des salaires dans la fonction publique, le dumping social dans le privé, interdire les licenciements boursiers et créer des emplois.

Le Collectif Notre Santé en Danger 37 et la Convergence 37 de Défense et Développement des Services Publics appellent à se mobiliser pour défendre la sécurité sociale et ses moyens de fonctionnement.

Pour prendre contact :

collectifsante37@gmail.com, convergencesp37@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by convergence services publics 37 - dans droit à la santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • Le blog de convergencesp37.over-blog.com
  • : agir pour les services publics et biens communs
  • Contact

Recherche

Liens